Histoire du Village

Photos du village au siècle dernier

Photos du village

Église Saint-Cyr / Sainte-Juliette

Nécropole Mégalithique de la Clape

Carcassès

Sainte-Marie-Magdeleine de Carcassès

Saint-Martin de Viala

Le Sou

La Source des Mitounes

Personnalités :
André Boyer-Mas
Raymond Busquet
















 

LE VILLAGE DE LAROQUE DE FA

Le nom de la commune viendrait du latin roca "rocher" et de fanum, "le temple". Il faut donc supposer qu'un petit temple existait avant la conquête romaine, peut être même sur le rocher au centre village.
Roca a signifié au Moyen Age une hauteur rocheuse et le château fort bâti sur cette hauteur.


Le village de Laroque est construit sur un éperon rocheux dominant à l'est la vallée du Sou. Deux masses rocheuses émergent au centre, entre lesquelles passe l'ancien chemin de Mouthoumet à Félines. Le rocher le plus haut, au sud, est appelé le Castel naut (ou château haut). Il devait supporter l'ancien château, dans lequel Olivier de Termes s'était réfugié, et donc il ne reste que les banquettes taillées dans la pierre. Le rocher nord, appelé roc de Peyrat, semble avoir été également fortifié.


Trois banquettes taillées dans la pierre

Détail d'une banquette taillée dans la pierre

Vue depuis l'emplacement du château

Vue depuis l'emplacement du château


Entre les deux, à l'ouest, subsiste une muraille rectiligne de 19m de long sur 3m de haut. Bien appareillée, elle est parfaitement visible depuis le chemin qui descend après le virage. Il s'agit vraissemblablement des soubassements d'une courtine qui reliait les deux rochers.


muraille rectiligne qui subsiste dans le village

détail de la muraille

Cette construction soutient une plate-forme dallée, qui faisait office d'aire de battage. Recouverte par une certaine épaisseur de terre, elle est aujourd'hui malheureusement invisible.

De l'autre côté, à l'est, près d'un ancien acqueduc, les maisons du village qui bordent le Sou semblent constituer également un mur de fortification. Ainsi, outre le château qui était sur le Roc Castel naut, un village fortifié s'étendait de l'aire de battage et du roc de Payrat jusqu'au Sou.

La partie sud du village semble la plus récente. A côté de l'église, on trouve le nouveau château, résidence de la famille de Barre jusqu'à la fin du XIXème siècle, et maintenant transformé en centre d'aide par le travail pour handicapés. Un certain nombre de bâtiments se sont par ailleurs construits près de la D613, depuis sa construction au milieu du XIXème siècle.

De l'autre côté du Sou, que l'on franchit par une passerelle, on remarque un charmant lavoir, partiellement engagé sous la route. Antérieur à la construction, en 1853, de la route et de la voie ferrée reliant Villerouge Terménès à Mouthoumet, il fallut réaliser une voûte en pierres de taille, afin de pouvoir le préserver, tout en ayant une largeur suffisante pour le passage des automobiles.


le lavoir

l'ancien acqueduc

Le Pont-acqueduc (appelé le pont de Turret) bien qu'en ruine n'est pas très ancien, il date probablement du début du XIXème siècle. Il permettait entre autre, d'alimenter en eau une tournerie où l'on fabriquait des pipes en racine de bruyère et des boules de buis. Le pont fut coupé en 1853 lors de la construction de la route.

texte issu de "Vilatges al Pais" (1)

Bibliographie :
(1) Vilatges al Pais de la Communauté de Communes du Massif de Mouthoumet, Francis POUDOU et les habitants du Canton de Mouthoumet,Vilatges al Pais (Association Ciném'Aude-VAP : Président René MARTINOLLE), 3ème trimestre 2010, presse du Groupe ANTOLI. Texte : Gauthier LANGLOIS

_____________________________________________________________________